Famille de randonneurs
Famille de randonneurs

Au rendez vous , des vieille guibolles

L’ambiance a la jovialité d’une cours d’écoles.

Il y a les randonneurs, qui se lèvent toujours trop tôt

De peur de rester sur le carreaux

Et font le pied de grue en attendant les copains

Dans les rues désertes du petit matin

Il y a aussi, les flemmards

Qui traînent aux plumards

Et évidemment arrivent en retard

Sous les huées des potes goguenards

Et impatients d’activer enfin leurs panards.

Puis,vient l’ heure du départ en voiture

Pour un havre de paix niché dans la nature

C’est une réunion d’amis

Rassemblés pour partager les joies d’un hobby

Et l’amour d’un échange avec autrui.

Dans la troupe , imbue de passion

il y a des marcheurs, de toutes concessions

De toute conditions.

Dans cet espace naturel

L’être humain retrouve son aspect originel

Alors, malgré les disparités

Chacun est à un pied d’égalité au cœur de la communauté.

Nul besoin d’afficher son curriculum-vitae

Dame nature aspire à une profonde humilité.

C’est la solidarité, la convivialité

Des échanges colorés baignés de simplicité

Et des brins d’hilarité engendrant la gaieté

Il suffit d’observer la lueur de leurs yeux

Si malicieux pour s’apercevoir qu’ils sont heureux

Heureux,d’être assemblés sur les sentiers

Et de chahuter, telle une ribambelle d’écoliers

Jamais rassasiée de propos enjoués .

Marchant groupés au sein d’un environnement

Leur offrant toujours l’enchantement.

C’est une famille de membres différents, actifs

Et Chargés de sentiments affectifs.

Après journée de randonnée,

Épuises par les bornes avalées

Mais heureux de savourer encore quelques instants

Les plaisirs champêtres des derniers événements

Après, un pot commun, ce délicieux verre de l’amitié

Ils se sépareront sans regret pour regagner leurs foyers

Car ils savent pertinemment qu’ils vont bientôt se retrouver

Pour jouir de nouveau de la chaleur d’un cocon

Qui réchauffe des liens si profonds.

René Garcin